Dix pigeons avec de petits sacs à dos survolent Londres pour surveiller les niveaux de pollution de la ville. Pigeon Patrol, comme les appellent les sociétés derrière le projet, sont en direct sur Twitter pour enregistrer les données sur la pollution sur leur compte @PigeonAir. Rencontrez l'équipe :

Les sacs à dos détectent les gaz de dioxyde d'azote et l'ozone, et jusqu'à présent, les lectures indiquent que les niveaux de la ville sont entre les niveaux de pollution modéré et élevé. Un niveau «élevé» est celui qui est au-dessus des recommandations de l'Organisation mondiale de la santé pour la qualité de l'air. L'air de Londres n'a pas été considéré comme «frais» jusqu'à présent.

La pollution de l'air de Londres est notoirement mauvaise. La ville a dépassé sa limite annuelle de niveaux de pollution de l'air dans l'UE au sein de la première semaine de 2016, rapporte The Guardian, et a également battu ce plafond annuel au cours des cinq années précédentes. L'air pollué persistant a finalement poussé la Cour suprême du pays à publier un plan d'action l'année dernière sur la façon de faire face à cette crise. Même avec ce plan, cependant, Londres et d'autres villes s'attendent à dépasser les niveaux de dioxyde d'azote pendant au moins encore cinq ans.

Les pigeons ont tweeter jusqu'à ce mercredi 16, le jour où ils sont programmés pour atteindre leur maison dans une banlieue de Londres. Après ce point, 100 personnes seront recrutées pour un bêta-test d'un nouveau moniteur de pollution pour l'homme. Cool les pigeons avec sac à dos ! 

 

Source