Chaque année, les enfants du monde entier se lancent dans une chasse effrénée aux œufs en chocolat soigneusement cachés par le lapin de Pâques, grâce à une tradition qui aurait débuté en Allemagne.

Bien que l’œuf soit depuis longtemps associé à une vie nouvelle et à la renaissance, les traditions chrétiennes l’ont également adopté comme symbole de la résurrection de Jésus. Une coquille évidée est considérée comme une métaphore de sa tombe vide qui, selon la Bible, a été découverte par un groupe de femmes. Pour commémorer cet événement, à la fin du 16e siècle, le réformateur protestant Martin Luther aurait organisé des chasses aux œufs pour sa congrégation, où les hommes cachaient des œufs pour que les femmes et les enfants les trouvent.

La tradition s’est développée à partir de ses racines religieuses et a intégré le lièvre de Pâques, plus tard connu sous le nom de lapin de Pâques. Bien que ces animaux n’aient aucun lien avec la Bible, ils sont un symbole de cette période de l’année en raison de leur fertilité (pensez à l’expression « se reproduire comme des lapins »). L’histoire raconte que le lapin de Pâques pondrait des œufs aux couleurs vives que les enfants bien élevés trouveraient le matin du dimanche de Pâques. Certains enfants préparaient des nids dans leur jardin pour que des œufs y soient laissés ; ils y déposaient même des carottes pour redonner des forces au lapin après tous ses sautillements.

L’idée s’est rapidement répandue à partir de l’Allemagne, faisant son chemin vers les États-Unis alors qu'un afflux d’immigrants allemands arriva en Pennsylvanie au début du 18e siècle. En Angleterre, c’est la reine Victoria qui a contribué à populariser la tradition après avoir participé à des chasses aux œufs dans les jardins du palais de Kensington, organisées par sa mère née en Allemagne, la duchesse de Kent.

La tradition a évolué des œufs colorés d’origine vers des œufs en chocolat, des bonbons ou des pièces de monnaie. Les enfants avides de sucre partent avec un panier pour ramasser le plus grand nombre possible de ces friandises. Le terme « Œuf de Pâques » est même devenu l’expression utilisée pour décrire une plaisanterie ou un indice volontairement caché dans un film ou un jeu vidéo.

Dans d’autres endroits du monde, ce n’est pas le lapin de Pâques qui cache les œufs pour enfants : en France, ils sont apportés par les cloches volantes et en Australie, c'est le bilby de Pâques. Cependant, à Ortega au Costa Rica, on chasse autre chose que des œufs de Pâques. Ici, la tradition est de chasser un crocodile ! Chaque vendredi saint, un groupe appelé les Lagarteros de Ortega (hommes lézards d'Ortega) patauge dans la rivière locale et entoure un crocodile pour l’attirer dans un filet. Le crocodile est ensuite amené dans la ville en tant qu’invité d’honneur pour les célébrations de Pâques avant d’être relâché dans la nature le jour suivant.

Découvrez d’autres traditions de Pâques que vous ne connaissiez pas :

– Les cloches volantes 
– Le bilby de Pâques

Source : https://artsandculture.google.com/theme/zgLS-XZDYNz3Jw
Google Art & Culture


Remerciements : tous les supports
The Strong National Museum of Play
The Strong National Museum of Play

Bonjour et bienvenue sur le site des Amis du Petit Elevage.

Vous allez découvrir le monde du petit élevage de Villers-La-Ville (Belgique).
x
membres
x
ans d'existence
x
animaux durant notre exposition

Notre cercle d'amis éleveurs et intéressés compte plus  de  725 membresContent 

Cotisation minimale membres belges de 10 € - membres de la Communauté européenne de 25 €

Nous organisons chaque année en septembre depuis 40 ans maintenant, une grande exposition qui rassemble plus de 1500 animaux, annulation de notre édition 2020elle aura lieu en septembre 2021 au Parc à Mitrailles de Court-St-Etienne.

Pour reprendre les termes de notre Président : “depuis 40 ans, nous rassemblons des spécimens, des races anciennes, que nous sauvegardons avec fierté et nous espérons continuer notre bénévolat de tout cœur. Les spécimens que nous exposons font valoir leur droit à la beauté, à la conformité, aux exigences particulières de la race. Les éleveurs bénéficient des remarques (venant de juges impartiaux, respectueux du devoir) et corrigent sagement les défauts et imperfections."

Dans ce monde du petit élevage, nous sommes de grands enfants. Le petit élevage est un médicament miraculeux contre l'ennui, le stress, la peur, la guerre. Songez-y.”

Bonne visite dans ce site en perpétuelle évolution  .Cool


La saison des expositions du petit élevage (avicoles, cunicoles, ...) est une période propice pour rencontrer des éleveurs d'animaux de basse-cour, pour échanger des idées, des 'trucs', pour se faire connaitre et découvrir le monde passionnant de l'élevage. L'exposition est également un témoignage de la volonté qu'ont les éleveurs de sauvegarder des races parfois menacées.


 

Nous sommes désormais sur les réseaux sociaux :


Ce site est écrit en Joomla et a été créé par Jérôme Taminiau
Ce site est géré par Jacques Taminiau - Aide technique Jérôme Taminiau
Webmaster : Jacques Taminiau - Lui écrire